paysages portraits dessins actualité journal liens index accueil @ contact

 

Cette page propose des citations d'artistes ou de penseurs intéressés par les questions qui touchent à l'art ou plus généralement à la création.
Ces textes sont ici pour susciter la réflexion. Chacun est libre d'y accorder le crédit qu'il jugera utile.

 


L'art ne reproduit pas le visible, il rend visible - Paul Klee

"Nulla dies sine linea" = Pas un jour sans tracer un ligne - Devise d'Appel, peintre latin.

Tout acte créatif implique... une innocence nouvelle de la perception, libérée de la cataracte des idées reçues - Arhur Koestler

Pour inventer, il faut penser à côté- Etienne Souriau

Vider son esprit de toute pensée et combler le vide d'une âme plus grande que soi permet à l'esprit de pénétrer dans un royaume inaccessible aux démarches conventionnelles de la raison - Edward Hill

Voici un objet à peindre, pour le peindre comme il est, il me faut oublier tout ce que j'ai vu - J.B Chardin

A une dame qui lui disait "vos peintures, pour moi, c'est du chinois", Picasso répondit: "mais madame, le chinois, ça s'apprend".

Je ne cherche pas, je trouve - Picasso

Il n'y a pas de sujets médiocres, il n'y a que des façons médiocres de les traiter - MB

L'art dérange, la science rassure - Georges Braque

Je cherche la ressemblance absolue et non l'apparence - Giacometti

Se rappeler qu'un tableau, avant d'être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote, est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées - Maurice Denis

L'un des moments les plus heureux de la vie se produit à cette fraction de seconde où le familier devient soudain l'aura éblouissante de l'intensément neuf - E.B.Lindeman

Un conseil, ne peignez pas trop un sujet d'après nature. L'art est une abstraction, tirez-le de la nature en rêvant devant et pensez plus à la création qui en résultera - Gauguin.

Le peintre ne tâche pas de reconstituer une anecdote, mais de constituer un fait pictural - Georges Braque

Loin d'être uniquement vouée à la représentation objective dont la photo s'acquitte merveilleusement, la peinture peut être véritablement une musique visuelle - Christian Lepère

Tous les sujets deviennent bons par le mérite de l'auteur. Oh! jeune artiste, tu attends un sujet? Tout est sujet; le sujet c'est toi-même; ce sont tes impressions, tes émotions devant la nature. C'est en toi qu'il faut regarder, et non autour de toi - Delacroix

Celui qui est incapable de s'émerveiller a pratiquement cessé de vivre - Einstein

N'oublions pas que nous vivons à une époque d'agressions sonores et visuelles où l'art des sociétés technocratiques est jalonné de pulsions égotiques, de fantasmes et d'obsessions morbides que soutiennent tous les processus de commercialisation ainsi que le matraquage médiatique...
Difficile quand on est pris au piège du sensationnalisme et de la confusion des valeurs, de développer son discernement, sa capacité d'écoute et d'attention - Krishnamurti

L'expérience esthétique en elle-même est peu de chose si elle ne débouche pas sur le dévoilement d'une beauté plus essentielle encore qui prend forme dans la reconnaissance de la grandeur de l'homme que révèle sa communion avec le cosmos et son enracinement dans le coeur de la terre - Sealth, chef indien.


Une culture est une oeuvre d'art. Une société industrielle, dans le meilleur des cas, n'est qu'une fourmilière hyper-rationalisée.

Les Occidentaux ne savaient plus qu'une culture est une unité vivante et que l'art n'est pas un ornement ou un simple "produit de beauté", mais l'expression d'un projet spirituel - André Malraux.


Celui qui croit que le but de l'art est de reproduire la nature ne peindra rien de durable, car la nature vit. Mais elle n'a point d'entendement. Dans l'oeuvre, la pensée doit compenser et remplacer la vie, sinon on ne verra qu'une oeuvre corporelle et sans vie.

Laissons les moines et les prêtres, qui possèdent tous les secrets par inspiration, expliquer les lettres sacrées qui sont la vérité suprême, et contentons-nous de faire sentir l'infini, sans le définir - Léonard de Vinci.

 

"La nature n'est qu'un dictionnaire, répétait-il fréquemment. (...) Les peintres qui obéissent à l'imagination cherchent dans leur dictionnaire les éléments qui s'accommodent à leur conception; encore, en les ajustant avec un certain art, leur donnent-ils une physionomie toute nouvelle. Ceux qui n'ont pas d'imagination copient le dictionnaire. Il en résulte un très grand vice, le vice de la banalité, qui est plus particulièrement propre à ceux d'entre les peintres que leur spécialité rapproche davantage de la nature dite inanimée, par exemple les paysagistes, qui considèrent généralement comme un triomphe de ne pas montrer leur personnalité. A force de contempler et de copier, ils oublient de sentir et de penser."

"Tout l'univers visible n'est qu'un magasin d'images et de signes auxquels l'imagination donnera une place et une valeur relative; c'est une espèce de pâture que l'imagination doit digérer et transformer."

"Une figure bien dessinée vous pénètre d'un plaisir tout à fait étranger au sujet. Voluptueuse ou terrible, cette figure ne doit son charme qu'à l'arabesque qu'elle découpe dans l'espace. Les membres d'un martyr qu'on écorche, le corps d'une nymphe pâmée, s'ils sont savamment dessinés, comportent un genre de plaisir dans les éléments duquel le sujet n'entre pour rien; si pour vous il en est autrement, je serai forcé de croire que vous êtes un bourreau ou un libertin."

Attribué à Delacroix par Baudelaire

 


"L'oeuvre d'art, disait en substance Alain, ne relève pas de la catégorie de l'utile. Si l'on veut juger de sa valeur, on doit se demander non à quoi elle peut nous servir, mais de quel automatisme de pensée elle nous délivre". - Alain Finkielkraut

 

A propos de l'art contemporain... "faire du beau, c'est vulgaire, il faut aller à l'encontre de notre sens naturel de l'esthétique. Comme si, pour être jolie, une fille devait être nécessairement vugaire... L'art contemporain adule ce qui est laid, et il y a là quelque chose de pervers" - Jacques Garcia, décorateur.

 

 

 

Attribution contestée jusqu'à preuve du contraire: Lettre de Picasso à l'écrivain Giovanni Papini (L'Ecritoire, décembre 1990, janvier 1919. Fiche n° 1150)

Du moment que l'art n'est plus l'aliment qui nourrit les meilleurs, l'artiste peut exercer son talent en toutes les nouvelles formules, en tous les caprices de la fantaisie, en tous les expédients du charlatanisme intellectuel.
Dans l'art, le peuple ne cherche plus consolation et exaltation, mais les raffinés, les riches, les oisifs, les distillateurs de quintessence, cherchent le nouveau, l'étrange, l'argent, l'extravagant, le scandaleux. Et moi-même, depuis le cubisme et au-delà, j'ai contenté ces maîtres et ces critiques, avec toutes les bizarreries changeantes qui me sont passées en tête, et moins ils me comprenaient et plus ils m'admiraient.
A force de m'amuser à tous ces jeux, à toutes ces fariboles, à tous ces casse-tête, rebus et arabesques, je suis devenu célèbre, ce qui pour un peintre signifie: Ventes, Gains, Fortune, Richesse.
Et, aujourd'hui, comme vous savez, je suis célèbre, je suis riche. Mais quand je suis seul avec moi-même, je n'ai pas le courage de me considérer comme un artiste dans le sens antique du mot. Ce furent de grands peintres que "Giotto, le Titien, Rembrandt, Goya, et tant d'autres". Je suis seulement un amuseur public qui a compris son temps et a épuisé au mieux qu'il a pu l'imbécillité, la vanité, la cupidité de ses contemporains.

C'est une amère confession que la mienne, plus douloureuse qu'elle peut sembler, mais elle a le mérite d'être sincère.

 

 

 

« Je cherchais quelque chose d'autre, je voulais me défaire du côté physique de la peinture.»

« Dans leur néo-dada, ils ont pris mes ready-mades et y ont trouvé une beauté esthétique; je leur ai jeté un porte-bouteilles et un urinoir à la figure, comme un défi, et voici qu'ils les admirent pour leur beauté esthétique !»

« Je crois au contraire que l'on est arrivé à une commercialisation extrême de l'art et que l'enthousiasme général ne peut mener qu'à un nivellement par le bas, forcément déplorable. Cet engouement du public sonne le glas de l'ésotérisme dans l'art.»

« Je me suis très vite rendu compte qu'il est pratiquement impossible pour un artiste d'échapper à la commercialisation. C'est un aspect que je déteste.»

« Le grand ennemi de l'art, c'est le bon goût.»

Marcel Duchamp (1887-1968)

 

milieu