Le caractère de la forme - Responsabilité de la forme dans l'apparition du style -Exemples et exercices parmi beaucoup d'autres pour atteindre le style.

Les quatre exemples ci-dessous montrent qu'un artiste trouve son style en IMPOSANT ses propres formes à la réalité objective.

 

Ingres



Modigliani


Grosz

Picasso

La douceur du dessin d'Ingres découle de l'usage des formes arrondies.
L'austérité du dessin de Modigliani dépend de son usage des formes ovoïdes allongées.
La puissance du dessin de Grosz provient de l'écrasement du cercle.
La rudesse du dessin de Picasso vient de l'aspect polygonal et tranchant de ses formes


Proposition d'exercice créatif à partir de ces considérations: créer des formes pures, abstraites, en s'efforçant de toujours rester sensible à la qualité de chaque tracé. Donc éviter les traits expédiés ou les gestes automatiques.

Pour cela, partir de formes simples, géométriques auxquelles on fera subir de légères modifications. Par exemple le cercle. Eventuellement le tracer discrètement au compas, puis le modifier en sortant ou en rentrant légèrement dans la forme, le diviser en deux, trois... Attention aux complications qui rendent la forme illisible! La forme doit rester circulaire. Essayer de trouver diverses nuances dès que l'on trace un arrondi ou un angle, donc éviter de répéter la même formule, VARIER !

Les exemples ci-dessous montrent différentes idées pour créer des formes pures au caractère arrondi et carré.

Les recherches peuvent être réalisées au simple crayon graphite, seulement par le contour. Les meilleures, si on le souhaite pourront ultérieurement être valorisées par une technique plus élaborée, ici par ombrages avec le même crayon ou peintes au crayon de couleur.

Le deuxième cercle ci-dessus a été ombré sur une feuille fine de 80 grammes déposée sur une malette à texture de "cuir".

 


 

Cet exercice de création de formes peut être fort utile aux céramistes qui créent des objets tels que vases, cruches, etc. mais aussi à bien d'autres créateurs: sculpteurs, designers, etc.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Après plusieurs créations de formes pures, une fois que la sensibilité aura intégré ce qu'est une forme de qualité, sensible, nuancée et solide, on pourra appliquer ce travail à des sujets figuratifs, par exemple le visage. L'important sera de le dessiner avec le même souci de qualité formelle, sans tomber dans les formules clichées archi connues, c'est-à-dire en créant à chaque instant des formes nouvelles. Exemple ci-dessous avec ces trois schémas illustrant l'utilisation de formes à caractères différents. L'œil de gauche a été dessiné sur base d'une forme arrondie, celui du milieu à partir du triangle, celui de droite est construit sur le rectangle.

Si on choisit pour base une forme géométrique définie, il est évident que sa répétition systématique engendrera la monotonie, il sera bon de varier les formules tout en se souvenant de la forme qu'on a choisi de faire dominer.

 

.

 

 

 



 

 

Les exemples ci-desous illustrent deux aboutissements possibles de cette démarche créative. Le visage de gauche est construit sur le caractère circulaire, celui de droite sur le carré, aventure risquée, mais en art, sans audace, on ne peut qu'être banal, auquel cas, il n'y a pas d'art... Si on souhaite continuer le travail et dessiner tout le corps, surtout, ne pas oublier à chaque détail anatomique de se référer à la forme de base! Tout en introduisant des contrastes intégrés et originaux.

 

 

 

 

 

 

barre

 

La couleur >