titre2019
accueil exposants l'art fantastique liens utiles archives contact

Anne Bachelier (F)- Nos enfants ne sont pas des dieux
gauchedroite


Définir ma peinture a toujours été un exercice difficile. Comment la classer... Onirisme, fantastique, surréelle... Je n'ai jamais trouvé une définition satisfaisante. D'ailleurs, pourquoi toujours vouloir classer, répertorier...

Lors d'un vernissage à New-York, quelqu'un m'a demandé où je trouvais mes modèles. Après un court moment de réflexion, je lui ai répondu : je ferme les yeux et je regarde...

Tout m'est matière à inspiration, ce que je peux voir, entendre, ressentir. Trouver la lumière...
Voir, entendre, être toujours attentive à ce qui m'entoure, pour ensuite pouvoir transformer, traduire les émotions.

Je rends visite aux Maîtres quand je voyage. Je me souviens d'une de mes premières visites au Metropolitan Museum de New York. Sans que je l'aie décidé, mes pas m'ont menée vers la salle des Rembrandt. J'ai été fascinée par une de ses œuvres : l'Homme en Costume oriental, une leçon de peinture incomparable, intemporelle...

Pour reprendre une expression de Daniel Arasse, j'ai vu la peinture se lever *
Ce sont des instants magiques qui m'aident ensuite lorsque je suis de retour à l'atelier.

Je ne voudrais pas que ma peinture soit anecdotique, j'entr'ouvre une porte et le spectateur apporte sa propre histoire. C'est du moins ce que j'espère, ce que j'attends.

* Daniel Arasse - Histoires de peinture - France Culture.